Le Mas

Entre méditerranée et montagnes cévenoles

Une situation exceptionnelle dans un écrin exceptionnel…

Situé en Languedoc, à 20 kilomètres au nord-ouest de Nîmes et à 40 kilomètres au nord de Montpellier. Entre Méditerranée et montagnes cévenoles, Le Mas de Costeplane bénéficie d’un climat très ensoleillé, souvent torride en été, et avec une centaine de nuits de gel en hiver. A plus de deux kilomètres de leurs plus proches voisins, le Mas et ses vignes sont isolés au milieu de collines couvertes de garrigue où se mélangent pins, chênes verts et plantes aromatiques. Le calme du lieu fait le bonheur des visiteurs, des vignerons et de leurs trois ânes, Papouille, Aneth et Hugo.

Une histoire longue de plusieurs siècles mais dont l’aventure remonte à bien plus loin. Le plus ancien acte de vente de la propriété date de 1405, époque dont il ne reste aujourd’hui que les ruines d’une église, quelques débris de tuile dans le haut d’une vigne de Syrah et un magnifique chêne vert qui veille avec nous sur le raisin.
Les murs datent de 1850 et ont vu se succéder de nombreuses histoires. Le Mas a abrité tour à tour une bergerie, un chai de vinification, des magnaneries (élevage de vers à soie) et, jusqu’en 1960, une écurie pour les chevaux, alors nécessaires aux cultures. Le travail de nombreuses générations a contribué à donner au domaine le visage que vous lui trouverez aujourd’hui.

Au moment de la reconstruction de la cave particulière en 1989 le domaine est passé en viticulture bio. Convaincus par la qualité gustative des vins biodynamiques, nous sommes certifiés Demeter depuis 2011.

Terroir et Biodiversité, un espace préservé

Le vignoble est situé à l’extrême nord de l’appellation Languedoc. A quelques kilomètres du pic Saint-Loup, à la limite de l’appellation Duché d’Uzès (Vallée du Rhône). Nos vignes sont plantées sur un plateau isolé dans un sol argilo calcaire.
Entourées de collines où prédominent garrigues et chênes verts, c’est un espace préservé où seuls les initiés se rendent.
Bénéficiant de l’air frais descendant des Cévennes, même pendant les nuits d’été, le climat permet une maturation plus lente que dans la plaine du Languedoc, assurant à nos vins une vivacité et une fraîcheur agréables.

Le domaine est mitoyen d’une miellerie et nos amies les abeilles y butinent allégrement. Les terres n’ayant vu aucun pesticide depuis au moins un demi-siècle, la biodiversité est au rendez-vous pour notre grand bonheur et celui de nos visiteurs. Insectes, papillons, oiseaux, lézards, chauve-souris, mais aussi araignées et scorpions, nous les répertorions petit à petit. Quelle splendeur que d’entendre et d’apercevoir un Loriot d’Europe, de croiser un Sphinx à tête de mort, de voir apparaître au coin d’une fenêtre un Grand paon de nuit.
Au printemps, la valse et le chant des oiseaux signent le retour prochain des chaleurs, et bientôt le concert des cigales et des grillons.

La Terre, nos vignes et nos cépages

Loin des vignobles surexploités où les vignes s’épuisent et sont arrachées au bout de 20 ans, le vignoble du Mas de Costeplane compte actuellement près de 24 ha de vignes. La plus vieille parcelle en exploitation est un vieux Carignan planté en 1958, taillé en gobelet. La dame a donc dépassé les 60 ans et n’est toujours pas à la retraite. Il faut dire qu’on la bichonne. Deux autres parcelles de Carignan du domaine sont quasiment aussi âgées. Elles furent plantées en 1968, tandis que la plus vieille parcelle de Grenache date, elle, de 1970.
Le reste des vignes est légèrement plus récent avec la campagne de plantation menée entre 1988 et 1995. Elles sont donc dans la force de l’âge.

Au total, sept cépages sont cultivés : le Vermentino, le Grenache blanc et le Chardonnay pour les blancs, la Syrah, le Grenache noir, le Carignan et le Merlot pour les rouges.

Chaque parcelle est vinifiée séparément et cette diversité nous permet de produire, lors des assemblages en février, une large gamme de vins aux caractéristiques bien personnelles. AOP Languedoc blanc, rosé et rouge, pour les parcelles classées, les plus favorablement exposées et des IGP Cévennes en mono cépage (Merlot, Chardonnay et Vermentino).

Nous avons lancé un programme de replantation de 6 ha et visons à revenir à une 30aine d’hectares en exploitation. 2020 voit la naissance de deux nouvelles parcelles de Grenache blanc et de Vermentino. L’objectif est de répondre à la demande de notre cuvée Vermentino (en rupture chaque année à la fin du mois de juin), et de préparer la création d’un AOP blanc de milieu de gamme d’ici quelques années, en complément de notre Pioch de l’Oule blanc.

La terre, la vigne et la passion

Le Mas de Costeplane est un petit domaine avec une équipe pluridisciplinaire et passionnée de 5 personnes.

De la taille de la vigne à la mise en bouteille, le domaine est autonome, ce qui nous permet de conserver la flexibilité nécessaire à une exploitation respectant les cycles naturels de la plante et l’évolution du vin.

Exploité jusqu’en 2018 par la famille Coste, parmi les précurseurs de la viticulture biologique, l’histoire du domaine se poursuit après leur départ à la retraite avec la reprise par Loïc Manchec en mars 2019. La transition débuta dès septembre 2018 avec l’arrivée de Loïc au domaine et s’est poursuivie par un tuilage riche jusqu’à fin octobre 2019.

Loïc, après une formation initiale d’ingénieur papetier, a eu un parcours varié en France et à l’international. C’est en 2016 qu’il décide de réaliser un rêve vieux de plus de 15 ans. Il part se former à Bordeaux Sciences Agro où il côtoie des équipes techniques de prestigieux châteaux bordelais. Convaincu de l’attrait et du potentiel des vins du Languedoc ainsi que de la nécessité de respecter la nature et de vivre en harmonie avec elle. Sa rencontre avec Françoise et Vincent Coste fît le reste.

Saïd, présent sur le domaine depuis plus de 12 ans, connaît chaque parcelle dans ses moindres détails. Proche de ses vignes, il les observe, les cajole et les protège.

Lahcen a rejoint le domaine en octobre 2018. La plupart du temps dans les vignes, il taille, épampre, palisse, ébourgeonne, effeuille. Il est aidé dans sa tâche par Driss qui nous rejoint chaque année pour les travaux en vert.

Vincent, c’est la force tranquille de la cave. Il a rejoint l’équipe le premier jour des vendanges de 2019. Il veille sur les vins, suit les vinifications, bâtonnages, dégustations régulières des cuves en élevage, préparations des vins pour la mise en bouteille.

Marie, c’est le sourire au téléphone et au caveau. Arrivée en février 2019, elle vous accueille au domaine et s’assure que les commandes soient bien traitées et expédiées dans les temps. Mais c’est aussi les inscriptions au concours (où nos vins sont régulièrement médaillés) et une présence sur les salons.

Notre équipe ne serait pas complète sans une personne clé en la personne d’Adeline, notre œnologue. Elle suit le domaine depuis 10 ans et a contribué à la création des différentes cuvées. Présente tous les 2 jours pendant les vinifications, il faut la voir en assemblage, trouver avec une aisance déconcertante ce petit plus qui réjouit notre palais.